Maudite Madeleine

De Saint Luc

Changement de recette pour ce brassin. Pas complet car Janicol n'avait pas commandé les houblons prévus.

Maudite Madeleine
Couleur Brune (330 EBC sans sucre candi)
Quantité 11.4 L
Alcool 10.2°
Amertume 42 IBU
Recette
Malts Pilsen (3 EBC) 11.25 kg
Crystal (120 EBC) 1.5 kg
Spécial B (300 EBC) 600 g
Adjuvant : Sucre candi brun 1 kg
Houblons Saaz pellets 4% 40 g (1h30 min)
Saaz pellets 4% 20 g (10 min)
Eaux Empatage 27 L
Filtrage 13 litres à 78°C
Levures Wyeast 3787 Trappist
activée 2 jour et demi avant le brassin
Paliers Empatage 50°C 30 min
64°C 30 min
68°C 30 min
81°C 10 min
Densités A introduction des levures 1126
A l'embouteillage 1052


Réalisation

Préparation
  • J-3 : Deux marmites à déchlorer. Celle de 50 L pèse 30,8 kg pour l'empâtage. 16 kg pour celle de 33 L qui servira au rinçage des drèches.
  • J-2 (Matin): On active la levure liquide.
Brassage
  • Date : Samedi 23 août 2008
  • 9h34 : On chauffe l'eau pour l'empatage et en parallèle on embouteille la LL.
  • 9h49 : 50°C on verse le grain.
  • 10h19 : Chauffe pour atteindre le premier pallier.
  • 10h30 : On est à 66°C au lieu de 64°C attendus. Mais la casse de notre fourquet en plastique ne permet pas de dire si la température est réellement celle indiquée. On part chercher un fourquet ou quelque chose de ressemblant pour continuer.
  • 11h00 : Chauffe pour atteindre le 2ème pallier.
  • 11h04 : Environ 70°C.
  • 11h30 : Chauffe pour la cassure.
  • 11h50 : Environ 80°C
Filtrage
  • 12h04 : Début du filtrage. Qui s'avèrera plus que calamiteux. On réalise que le filtre est à changer ! On a été obligé de "touiller" le gâteau pour faire passer le mout dans les drèches.
  • 14h30 : On chauffe pour l'ébullition. La densité est de 1084 déjà !
Houblonnage
  • 14h59 : Introduction du 1er houblon. On a choisi par soucis d'économie de gaz de ramener à ébullition tous les quarts d'heure et de maintenir 5 minutes.
  • 16h20 : Introduction du second houblon.
  • 16h27 : Incorporation de 1kg de sucre candi brun en morceaux. 3 minutes plus tard les chausettes à houblon sont retirées.
  • 16h38 : On arrête toute chauffe le sucre est dissout. Un essai avait montré qu'il fallait 1 minute pour dissoudre un cristal de sucre dans de l'eau à ébullition. On observe des dépôts de houblon et de malt. La décision de filtrer à la passoire est prise pour rattraper le tout.
Refroidissement
  • 17h42 : Fin du filtrage. On porte à ébullition à nouveau pour éliminer tout risque de contamination. On lance le refroidissement après cette étape.
  • 19h : Fin du refroidissement. 28°C sur la cuve. On choisit de fermer la cuve et d'attendre le soir pour introduire les levures car compte tenu de la température ce jour, le refroidisseur n'agissait plus.
Ensemencement
  • 22h : Introduction des levures.
Fermentation primaire
  • J+1 : Au matin aucun signe de bloug. Le soir ça bulle comme les précédentes : environ 1 bloug toutes les 4 secondes.
Mise en bouteille
  • Jeudi 2 octobre : On a soutiré la bière en jetant les résidus du filtrage. Il reste 11,4 litres. On a donc rajouté 115 grammes de sucre.
Remarques
  • Le thermomètre a des fluctuations de +/- 10°C, même sans déplacer, ce qui est étonnant pour un thermomètre à mercure. Ca peut venir des particules solides qui viennent s'interposer de manière intempestive entre le thermo et la cage en plastique qui l'entoure. Il faudra résoudre ce problème de relevé de température, parce que ça ne sert pas à grand chose d'avoir un brûleur à 3 robinets si l'on n'a pas de mesure précise de la température.