Hideuse Henriette

De Saint Luc

Cinquième kit. Second après la formation à Foix, même kit que le précédent, pour voir si ça fait pareil.


Brewferm Ambiorix
Couleur Ambrée
Sucre 1.075kg
Eau 14L
Densité 1.060


Réalisation

Phase 0 : préparation
  • Eau
    • J-3 : 24L mis à déchlorer dans la marmite
    • J-1 : faire bouillir
  • Nettoyage de 25 bouteilles à J-2
Phase 1 : mise en cuve
  • Date : Jeudi 6 mars 2008
  • Levure : livrée avec le kit
  • Sucre : blanc
  • Quantité d'eau (avec le kit, avec le sucre, en plus) : sucre + kit : 1 L, rajout 13 L
  • Densité initiale : 14 Plato -> 1.057
  • Température d'introduction des levures : 24°C
  • Le lendemain matin, l'activité des levures est observable au travers du barboteur (faiblement, en raison du volume qui surplombe le breuvage en fermentation).

Fermentation Primaire

  • Jour 4 (Lundi 10 mars 2008)
    • Densité: 5 Plato -> 1.020
    • Activité barboteur certaine - continue en ce jour
    • Prélèvement éprouvette: trouble - mousseux - bulles
  • Jour 7 (Jeudi 13 mars 2008)
    • Densité: 3.5 Plato -> 1.014
    • Activité barboteur: difficile à estimer - néant ? barboteur non fermé (en position équilibrée)
    • Prélèvement éprouvette: trouble - très belle mousse - beaucoup de bulles
  • Jour 12 (Mardi 18 mars 2008)
    • Densité: 3 Plato -> 1.010
    • Activité barboteur: difficile à estimer - néant ? barboteur non fermé (en position équilibrée)
    • Prélèvement éprouvette: + clair - beaucoup de bulles
Phase 2 : embouteillage
  • Jour 31 (Jeudi 10 avril 2008)
    • Sucre 120g (comme indiqué) dans 1/2 L d'eau bouillie
    • 22,5 bouteilles de 0,65 cl

Remarques

  • Refroidissement du mélange avant introduction des levures. Cette fois-ci on a mis moins d'eau pour le sucre. A peu près 1 L. Donc on part d'une température moins haute. A 20h29, on est à 26°C (bande) et des poussières et il est l'heure d'aller chercher les pizzas. Attention quand même, le sucre n'était pas bien dissous dans l'eau, il aurait fallu le laisser plus longtemps. Et peut-être mettre un peu plus d'eau. La cuve est au frigo. A 22h15 elle est à 22°C (bande, donc 24°C liquide), peut-être même avant mais on a pas fait gaffe parce qu'on parlait et ça nous était complètement sorti de la tête.
  • Cette fois on a peut-être fait l'erreur inverse : on a pas laissé les levures activer pendant longtemps. Peut-être 5 minutes.
  • Le brassin est resté plus de temps en "décantation" que la première fois de ce fait plus de levures ont du retomber au fond. Du coup à l'embouteillage on en aura beaucoup moins. Il faudra voir l'influence sur la carbonatation qui était plus que correcte sur la Grosse Georgette.
  • Première dégustation le 1er mai. Elle semble identique à la précédente. On aurait donc réussi à avoir une méthode reproductible !